L’innovation ne connaît (vraiment) pas la crise

Le contexte industriel a beau être tendu, les dépôts de brevets ne faiblissent pas : le palmarès 2012 de l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) recense ainsi 16 632 demandes de dépôt au cours de l’année écoulée.

604

Et comme nous ne sommes plus à un paradoxe près, PSA Peugeot Citroën arrive largement en tête de ce classement (1 348 demandes de brevets publiées en 2012, contre 1 237 en 2011), devant le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (566) et le Groupe Safran (556). Au total, les vingt premiers déposants de brevets sont à l’origine de 41% des demandes (contre 38 % en 2011).

De l’avis d’Yves Lapierre, directeur général de l’INPI, ces chiffres démontrent « que la crise n’affaiblit pas l’innovation de l’industrie française. Bien au contraire, on peut voir que les grands déposants l’intègrent parfaitement dans leur stratégie de développement pour faire face aux contraintes économiques et du marché. » 

ClassementINPI

2011 en 100 photos et 60 secondes

Le projet est ambitieux : résumer en 100 photos et 60 secondes les événements clés d’une année marquée par des tremblements de terre, des guerres civiles, des exploits sportifs ou scientifiques est un vrai défi… que Reuters relève haut la main.

Dans un blog minimaliste et efficace (à retrouver ici), l’agence donne la parole à ces photographes qui ont su capter une image, une histoire, et même un peu plus. Damir Sagolj est l’un d’eux :

A proximité de Phichin (Thaïlande), un homme tient un bâton tandis qu’il installe une pompe à eau. La machine isolera la boue pendant que le mineur extraira, de façon rudimentaire, quelques fragments d’or. Peut-être.

© REUTERS/Damir Sagolj