Le véhicule électrique ne représenterait que 10 % des ventes en 2025

Le cabinet de conseil et d’audit KPMG publie sa 14e étude internationale dédiée à l’industrie automobile. Entre autres enseignements, on y apprend que seuls 8 % des dirigeants du secteur ont investi – ou comptent investir – dans les technologies 100 % électriques.

KPMGLe véhicule électrique aurait-il du plomb dans l’aile ? Peut-être bien. Ou, plus exactement, les dirigeants de l’industrie automobile hésiteraient à encourager cette technologie.

Le coût de ces modèles, mais aussi leur faible autonomie ou encore leur usage difficile en dehors des grandes villes (loin des infrastructures de recharge) leur laisseraient un avenir peu reluisant. Selon eux, les véhicules électriques ne représenteront guère plus de 10 % des ventes en 2025.

Dans ce contexte, les investissements se concentrent encore sur l’optimisation du moteur thermique, avec une priorité : aider les conducteurs à mieux maîtriser le coût énergétique de leur véhicule.

Publicités